En février 2009, 29 chercheurs publiaient dans la revue scientifique Nature un article intitulé « A safe operating space for humanity ». Il y expliquaient que la dégradation des écosystèmes naturels était telle qu’il fallait dès que possible fixer des limites aux activités humaines, dont l’existence dépend de ces environnements fragiles. Par exemple, au-delà d’un accroissement de la température moyenne à la surface du globe de +2°C d’ici la fin du XXIe siècle, notre environnement subira des dommages irréversibles. Quels rôles peuvent jouer les systèmes d'information (SI) dans la surveillance et l’évolution de cet environnement ? Nous tenterons dans ce cours de répondre à cette question, en expliquant comment les SI peuvent nous aider à mieux comprendre notre environnement, mais aussi dans quelle mesure ces systèmes et les technologies qui les sous-tendent contribuent eux aussi à dégrader notre environnement dans toutes ses composantes (spatiale, terrestre, atmosphérique, côtier, marin).